12.4.12

10e Biennale Dak’art (11mai-11juin) : L’exposition internationale accueillera six artistes sénégalais

http://art-senegal.com/
La 10ème Biennale de l’art africain contemporain (Dak’art) se propose d’interroger de nouveaux équilibres au sein de la création africaine. Le thème de l’édition prévue du 11 mai au 10 juin est : « Créations contemporaines et dynamiques sociales ».

La 10ème édition de la Biennale de l’art africain contemporain (Dak’art) est fortement attendue au Sénégal, en Afrique et dans le monde, nous confiait hier, le secrétaire général, Ousseynou Wade. Il présente, au cours d’un entretien qu’il nous a accordé, les grandes lignes des préparatifs de ce rendez-vous des arts visuels.
42 artistes provenant de 22 pays dont l’Ile Maurice et La Réunion sont retenus. Ousseynou Wade rapproche cette ouverture vers la diaspora avec la Charte culturelle africaine signée à Port Louis (la capitale mauricienne).
A la différence du précédent Dak’art, auquel deux créateurs avaient été retenus, la 10ème édition verra la participation de six artistes sénégalais dans l’exposition internationale. Trois d’entre eux vivent au Sénégal : Ibrahima Niang dit « Piniang »,  Mamady Seydi et Henri Sagna. Les trois autres vivent en France et en Suisse. Ce sont Cheikh Ndiaye, Mamadou Cissé et Cheikhou Bâ.  Les membres du comité de sélection ont eu à examiner trois cent vingt neuf dossiers de candidature présentés par des artistes de trente six pays africains et de vingt et un autres pays. Les commissaires du Dak’art 2012 sont :   Christine Eyene, Nadira Laggoune et Riason Naidoo. Chaque proposition a fait l’objet d’une concertation approfondie entre les membres du comité international de sélection. Ils ont tenu compte de l’originalité de la démarche, des qualités esthétiques et conceptuelles, ainsi que de l’actualité du discours, indépendamment du thème de la Biennale de Dakar 2012. La partie exposition « Off » suscite également beaucoup d’intérêt avec le bon niveau d’organisation dont elle fait preuve.
Le secrétaire général de la Biennale de Dakar explique le choix du thème - « Créations contemporaines et dynamiques sociales » -  par la quête d’équilibres rompus du fait de dynamiques internes et externes inhérentes à toute société en évolution. O. Wade note à ce sujet la prise de conscience pour une nouvelle citoyenneté.
Cette lecture repose sur le fait que certains pays sortent d’une période de crise financière, d’autres, d’une impasse sociale. « Le mouvement des peuples n’a jamais été aussi déterminant dans la quête de nouveaux équilibres et la culture fait partie, de façon déterminante, des leviers à actionner », estime Ousseynou Wade.  « Les artistes ont su, chaque fois, jouer une belle partition dans les mobilisations sociales, le relèvement de la conscience des individus et des groupes, quels que soient leurs rangs ou leurs positions sociales, pour engager les responsabilités individuelles ou collectives », affirme-t-il.
Au chapitre des nouveautés, le secrétaire général de la Biennale informe que le Village du Dak’art sera aménagé sur le site de la gare ferroviaire, tandis que l’exposition internationale reste au musée Théodore Monod de l’Ifan. La galerie nationale accueillera les trois artistes invités que sont les Sud africains Peter Clarke et Berni Searle, en plus du Camerounais Goddy Leye. Des sites comme la Maison de la culture Douta Seck, la rue Jules Ferry et la Place du souvenir accueilleront des activités du Dak’art.  Cette 10ème Biennale de Dakar va honorer deux artistes : Papa Ibra Tall, ancien directeur des Manufactures des arts décoratifs de Thiès, et Joe Ouakam, artiste plasticien. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger