8.4.12

EXPOSITION DE L’ARTISTE-PEINTRE ABDERRAHMANE BAKHTI

Surréalisme et pop’art

L’artiste peintre algérien Abderrahmane Bakhti (qui n’est autre que le frère du chanteur Baâziz) expose ses toiles depuis le 31 mars dernier, au niveau du Centre des loisirs scientifiques à Alger. Des tableaux encore visible jusqu’au 10 du mois en cours. Inscrit dans le sillage de la peinture surréaliste, l’artiste-peintre, à travers une vingtaine d’œuvres, dont quelques gravures à l’encre de Chine, décline son travail à travers une succession de portraits de femmes (sa première source d’inspiration) et de paysages. Ces derniers ont pour décor la côte et la grande bleue.

Les intitulés de ces tableaux gravitent autour d’un concept générique, à savoir celui de l’évasion du voyage et de l’amour, avec une empreinte très marquée du mysticisme (maraboutisme…).
Un regard lointain, une expression de visage dévoilant divers sentiments (peur, solitude, angoisse…) Tel est le terreau avec lequel travaille Abderrahmane Bakhti. Ses tableaux sont, en quelque sorte, un assemblage de différents éléments qui viennent se greffer au sujet de la toile.
Et c’est ce montage qui donne corps et consistance à l’œuvre. Il noie ses sujets dans le bleu azur qui reste la couleur prédominante dans la plupart des tableaux exposés, où baignent des visages féminins. Ils sont également entourés de fleurs, de papillons. Une manière d’exprimer une opinion fragmentée çà et là, sans perdre de vue le fil conducteur, à savoir le thème principal.
Chaque tableau véhicule une histoire, celle d’une femme ou plutôt celle de la femme du troisième millénaire, moderne, émancipée mais qui reste fidèles à ses racines, car détentrice de la tradition. Cet aspect est représenté en arrière-plan, avec le mausolée et autres lieux… Le choix de la mer n’est guère fortuit. C’est un élément qui fait partie de sa vie, de son quotidien car c’est un enfant de la côte, plus précisément de la ville de Cherchell.
De cette exposition découle la beauté du sens et du dessin. Un style dominé par le surréalisme qui est, a-t-il déclaré, un “reflet fidèle des états d’âmes de l’homme”. Le pop art est également présent dans certaines œuvres, appuyant le côté créatif de l’artiste-peintre. Autodidacte, Abderrahmane Bakhti compte un parcours d’une trentaine d’années, riche, jalonné de plusieurs expositions personnelles et collectives ; et tout au long duquel, il n’a eu de cesse de fournir des efforts pour peaufiner son style, s’inspirant continuellement de sa ville natale, de sa beauté, de sa nature encore ensorcelante…
par:A I

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger