29.4.12

Festival La "Parade" des gens heureux

Les arts de la rue vont parader dans le centre ancien de Nanterre du 1er au 3 juin prochains. Parade(s) 2012 se veut une nouvelle fois le carrefour des cultures du monde représentées par des compagnies des arts de la rue.

L'édition 2012 du festival Parade(s) de Nanterre (du 1er au 3 juin) se veut une nouvelle fois le carrefour des cultures du monde représentées par des compagnies des arts de la rue. Une architecture artistique de talents aussi divers que variés dessinée pour être édifiée dans le cœur palpitant du vieux Nanterre. Une Parade(s) accordée au pluriel par l'éventail des manifestations proposées dans la préfecture des Hauts de Seine. Une programmation de qualité éclectique écrite pour être vue et écoutée par un public de plus en plus nombreux d'année en année. Une fidélité marquée pour le côté festif des spectacles et remarquée pour l'accueil des organisateurs qui se dédoublent en convivialité et en disponibilité.
Le festival Parade(s), c'est le rendez-vous familial incontournable. Dans chaque rue et aux quatre coins du parc des Anciennes Mairies, il y en a pour les petits et les grands. Les yeux remplis d'émotion, c'est la conjonction du bonheur et du rêve. L'Art s'émancipe sur une scène en pop-up, l'imagination défie le temps dans un univers mêlé de poésie et d'insolite.
Parade(s), c'est une palette de couleurs du monde où s'étalent au pinceau la multidisciplinarité des arts de la rue : les arts circassiens marqués par la présence de Pete Sweet, clown acrobatique américain ou encore la troupe de l'Université des Sports de Pékin, la rencontre des arts martiaux chinois et des danses traditionnelles des minorités ethniques de Chine, et d'autres numéros de cirque de rue présentant des performances. Frissons et humour assurés.
Le théâtre de rue verra circulée la Brigade d'intervention poétique, un œil averti sur les Avatars qui en découdront avec le destin non incroyable d'Emilie, et entre autres les Batteurs de pavé, un duo de comédiens suisses qui interprétera Hamlet à sa façon.
Musique Maestro avec les Grooms qui proposent un répertoire décalé d'opéra de rue, écouter la Fanfare du Maghreb, l'harmonie des cuivres et des percussions traditionnelles, et d'autres envolées lyriques mêlant l'audace à l'insolence se prêteront aux oreilles curieuses de musicalité inventive.
Envie de découvrir des talents aussi réjouissants qu'énergiques, drôles et insoupçonnés, le numéro de Léandre, Cavaluna et les Chiquitos, faire Escale en Belgique chez Odile Pinson, attention de ne pas glisser sur les Bris de banane, se laisser aller à visiter une galerie de peinture "macadamisque" avec le Japonais Yunkiko Akira, s'exalter en levant la tête sur les prouesses gymniques des Kids, applaudir Romi et Julie, les marionnettes burkinabaises de Kouka... Et la liste ne s'arrête pas là car ça cartonne à Washington, à Nanterre aussi.
La 23e édition du festival Parade(s) débute le vendredi 1er juin. Annibal et ses éléphants ouvriront les festivités aux côtés des Tistics, une incroyable troupe de comédiens, chanteurs et musiciens à découvrir de toute urgence, ainsi que la compagnie argentine de danse de rue Bilbobasso qui invitera la public à pénétrer dans un cabaret à l'ambiance de Buenos Aires.
Le ton est déjà annoncé pour ce week-end exceptionnel, évasion assurée du côté du centre ancien de Nanterre.
par:Philippe DELHUMEAU
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger