29.4.12

Foule rieuse et mouillée au Festival des Turbulentes

Hier, 15 h 30 : coup d’envoi de la deuxième journée des Turbulentes ! La Compagnie Zebatuca a donné du tambour percutant sur la place de la République et rythmé la célébration pyromaniaque du début de la nuit..
Au deuxième jour de la 14e édition des Turbulentes, Vieux-Condé s'est rempli d'une foule rieuse et, sous la pluie, aussi courageuse que les artistes, trublions de la rue.




Aux Turbulentes, non seulement les saltimbanques de l'art investissent les trottoirs mais c'est tous les promeneurs qui sont invités à prendre possession de Vieux-Condé. Hier, les places et les rues étaient aussi couvertes que le ciel.
Après le coup d'envoi du jour donné par l'inimitable Calixte de Nigremont, on ne savait déjà plus où donner de la tête.
Place de la République ? Les scotcheurs enrubannent. Parc Jean Dussenne ? Le manège batifole et les jeux visent le coeur. Cour du Boulon ? L'art de rue revisite son histoire. Préau Caby ? On en fait tout un Cirque. Bref, c'est hypnotique, captivant, souvent hilarant.
« Invraisemblable »
Et, catastrophe : 17 h, ça pleut sec. On est trempé. Qu'importe ! On sort les parapluies, les « waikas », ou bien on planque ses cheveux sous la capuche.
Voire, on prend l'humour comme protège corps. « Ça, c'est un public invraisemblable ! », n'en revient pas le Limousin Laurent Rousseau, de la Ligue des utopistes, qui présente son « Dispositif désespéré » à un parterre fourni de motivés sur bancs mouillés. « D'habitude, par ce temps, y'a plus personne... à Nice, ce serait terminé ! », continue le drôle d'artiste toujours pas revenu. Les Nordistes sourient à travers les gouttes.
Voilà les Turbulentes et son public inimitable. Et ça continue aujourd'hui.
M. W.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger