18.4.12

Jamel Béribèche se tape l’affiche à l’Affordable Art Fair

Le Mulhousien expatrié à New York Jamel Béribèche
Article de Caroline Muller, 17 avril 2012
Dans le cadre du salon d’art contemporain Affordable Art Fair, l’artiste français Jamel Béribèche, diplômé du Quai - Ecole supérieure d’art de Mulhouse, expose ses œuvres du 18 au 22 avril au stand de la galerie Artemisia, à New York. Il y présente sa collection d’affiches publicitaires détournées. Saurez-vous reconnaître Brigitte Bardot, Laetitia Casta ou Vanessa Paradis ?

 Artiste trentenaire originaire de Mulhouse, Jamel Béribèche aime se définir comme un “artiste improbable”. Comprenez qu’il n’est jamais là où on l’attend. Peintre, graffeur, photographe ou graphiste, il multiplie les expériences artistiques et refuse les étiquettes. Issu du mouvement graffiti, il est diplômé des Beaux-Arts de Mulhouse et spécialisé dans le design graphique. C’est empreint de ces deux cultures qu’il détourne les affiches publicitaires de leur contexte originel pour les placer au service de l’art.
Muni de ses pinceaux et de ses bombes de peinture, il maquille les publicités jusqu’à les rendre méconnaissables. Seul un regard, une bouche ou un corps subsiste de cet exercice de transformation. Avec Keith Haring et Jean-Michel Basquiat comme mentors, Jamel revendique avant tout sa liberté et sa volonté de ne pas se fixer de limites. “On n’a pas besoin d’un crayon pour faire un dessin, explique-t-il. Il y a tellement d’autres possibilités. J’aime travailler avec des matériaux inhabituels”. Le leitmotiv de ce maître de la spontanéité ? Modifier son regard sur les choses qui nous entourent. “Chaque image est différente, ajoute-t-il. Je n’ai jamais le contrôle du résultat et je ne fais jamais d’esquisse”.


De l’art ou de l’institution ?
Si certains puristes du street art lui reprochent parfois d’institutionnaliser le mouvement, en travaillant par exemple avec JC Decaux, il ne s’agit pour Jamel que d’une manière supplémentaire de faire reconnaître l’art de rue. “Mon champ d’investigation, c’est la rue. Mais aujourd’hui, si on veut créer des projets d’envergure, il faut des partenariats. Ce n’est pas un sacrifice mais plutôt le moyen de mettre en valeur nos œuvres différemment”.
Jamel Béribèche
n’a d’ailleurs pas toujours travaillé main dans la main avec ce leader du mobilier urbain. Il a commencé sa carrière de manière moins légale, en récupérant les affichages publicitaires dans la rue. “J’avais réussi à récupérer une clé pour ouvrir les panneaux d’affichage, explique-t-il. Je prenais les affiches, les transformais, puis les remettais à leur place”. Il développe ainsi le concept de “galerie à ciel ouvert”, gratuit et accessible à tous. “J’aime imaginer que les gens sortent de soirée à 1h du matin et tombent devant un de mes panneaux”.
Après de nombreux allers-retours entre Mulhouse et New York, c’est en 2010 que Jamel décide de s’installer enfin dans le berceau du graffiti et du hip-hop. Cette ville, qui l’inspire depuis son adolescence, représente pour lui ce qui est au cœur même de sa démarche : la liberté. Quant à ses projets pour l’avenir, Jamel a récemment rencontré le PDG américain de JC Decaux et prévoit une exposition à Chicago dans les mois à venir. Actuellement, il travaille sur un projet en 3D. “Je cherche toujours à faire évoluer mon travail, explique-t-il. Je n’aime pas me reposer sur mes acquis”.

Infos pratiques
Les œuvres de Jamel Béribèche sont à découvrir du 18 au 22 avril à l’Affordable Art Fair (7 West 34th Street), au stand F-5 de la galerie Artemisia, spécialisée dans la promotion d’artistes contemporains français. Pour plus d’informations, consultez le site de l’artiste, le site de la galerie Artemisia et le site de l’Affordable Art Fair.
Prix d’entrée : $12

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger