22.4.12

La cité du culte de l’amour

Un des nombreux temples dédiés à Aphrodite E.C./DR
Découverts dans les années 1960, ensevelis sous des habitations au sud-ouest de la Turquie, les vestiges de la cité d’Aphrodisias donnent une idée de l’importance qu’a pu avoir cette ville
dans ses périodes grecque et romaine, de son essor au VII e siècle avant Jésus-Christ à sa destruction partielle par un tremblement de terre au IV e siècle de notre ère. Parmi les trésors qu’elle recèle, figurent un stade gigantesque et un théâtre qui pouvait accueillir plusieurs milliers de spectateurs. Mais la spécificité d’Aphrodisias est liée au rôle religieux qu’elle revêtait : comme son nom l’indique, cette cité était dédiée à Aphrodite, déesse de l’amour et de la beauté.
Ainsi, de nombreux pèlerins s’y rendaient dans l’Antiquité pour rendre un culte à la divinité dans le sanctuaire qui lui était dédié. Elle était ainsi une destination pour ce qu’on pourrait appeler — un peu abusivement peut-être — un tourisme religieux, à l’exemple d’autres cités de cette époque, comme Delphes ou Olympie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger