26.4.12

LE SM’ART - AIX-EN-PROVENCE

Depuis 6 ans, SM’ART, Salon Méditerranéen d’Art contemporain, le premier de la région PACA, avance sur une belle lancée. La septième édition de 2012 se caractérise par une programmation innovante. Plus de 190 plasticiens, 16 galeries, donnent à voir toutes les tendances de l’art actuel. Au menu : peinture, sculpture, dessin, gravure, collages, photographie, vidéo, installations pour une balade artistique au cœur d’Aix-en-Provence.

La politique de partenariats de SM’ART se développe, avec, cette année La Fondation Vasarely, l’Ecole supérieure d'art d’Aix-en-Provence et la Fondation JP.Blachère à Apt. Pleins feux sur l’art optique avec l’invité d’honneur de SM’ART 2012, Pierre Vasarely, qui présente Victor Vasarely, chantre de l’Op Art dans les années 70, reconnu pour ses recherches sur la couleur et le mouvement créant des effets optiques dignes de la 3D grâce à de savantes combinaisons mathématiques. Vasarely a été un précurseur : L’art cinétique est bien dans l’air du temps, porté par les recherches des artistes qui utilisent des logiciels. Le jeu de piste sensoriel continue avec la Fondation Pierre Vasarely associée au collectif aixois « Seconde Nature » et l’Ecole supérieure d’Art d’Aix-en-Provence qui mettent en lumière la jeune scène numérique : illusions d’optique et allusion à la force d’une vision qui place la couleur et la forme au centre de la création en « déplaçant » notre regard. Le mouvement toujours, avec l’installation Lorraine de Lino Tonelotto Des Orientations proposant un parcours dans l’obscurité d’une remorque pour bousculer nos repères. La couleur encore avec la carte blanche donnée à Yo Bastoni pour sa surprenante installation de sculptures The yes#sensis moving . Autre première, la création d’un "News magazine", avec de jeunes reporters de Sciences-Po-Aix qui sillonneront les allées du parc à la recherche de talents, sous la houlette de critiques d’art connus.

Le SM’ART, soutenu par la Ville d’Aix-en-Provence, la Communauté du pays d’Aix et des entreprises est fidèle à sa triple vocation de détecteur de talents, de démocratisation de l’art contemporain et de création d’un espace public commun.


A l’heure où la crise affecte les esprits, il faut saluer un évènement qui nous entraine vers l’exploration, l’aventure, les découvertes et l’ouverture à l’international. Régalons nous de formes et de couleurs dans l’écrin magique du Parc Jourdan. Et comme nous le conseille le philosophe Gérard Bailhache
Regardons les œuvres, parlons avec les artistes, et nous repartirons avec en nous quelques éclats de sens à partager
par: artaujourdhui.info

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger