12.4.12

Lecture Partager A la une du web ce soir, une campagne de pub virale très maline, une chorale virtuelle qui a du "groove" et un magnifique webdocumentaire sur le street-art.

Défense d'afficher © RF / Capture d'écran
Ca s'appelle "Défense d'afficher" et c'est une petite merveille. Ce webdoc nous propose de suivre 8 artistes dans 8 villes du monde, le tout filmé par 8 réalisateurs différents. On part au Brésil, en Grèce, au Kenya, aux Etats-Unis, à Singapour ou encore à Paris... en grand écran et en vidéo.

Ca démarre avec un travelling avant symbolisé par une flèche rouge qui fonce dans la ville. On la suit jusqu'à ce qu'elle s'immobilise, devant un mur, la toile du street-artiste. Et soudain, une œuvre, un dessin, un graph’ apparait en animation et d'un clic, on déclenche un portrait vidéo.
On suit par exemple Alexandre Orion à Sao Paulo. Sa spécialité, c'est le "reverse graffiti", une technique qui consiste à créer un motif sur une surface en enlevant de la saleté... Un peu comme ce qu'on a tous fait quand on était petit, quand on écrivait sur les vitres sales d'une voiture avec le bout de nos doigts. Bref, Orion s'est amusé à faire la même chose dans un tunnel recouvert de suie : il a fait apparaître des dizaines de têtes de morts blanches : un véritable ossuaire de catacombes pour montrer aux habitants de Sao Paulo la pollution de leur ville.
Orion dans "Défense d'afficher" © RF / Capture d'écran


On voit donc Orion travailler et peindre, on l'entend nous raconter sa vision de sa ville et du monde. On a aussi accès à des bonus en cours de visionnage : des cartes, des liens, des articles complémentaires...
Et puis d'un clic on passe à un autre portrait, en suivant la fameuse flèche rouge qui va d'une ville à l'autre. Il y a aussi une appli mobile pour prolonger l'expérience. Elle permet de photographier et de recenser les graffitis partout dans le monde pour créer un musée virtuel en plein air.


Chorale virtuelle groovy
Ca s'appelle la "Incredibox" et avec cette petite application très graphique et très ludique, vous vous transformez en chef d'orchestre : vous dirigez une chorale de human beatbox. Vous alignez des personnages aux looks improbables, vous faites votre marché dans un catalogue d'effets, de percussions de voix... Et vous attribuez à chaque personnage un son.


Incredibox © RF / Capture d'écran


A la fin, vous obtenez une boucle, un morceau que vous pouvez enregistrer et partager avec vos amis sur les réseaux sociaux... Et les Pow woW peuvent aller se rhabiller !


Campagne de pub virale et géniale
Il y a deux ans, une marque de fluide correcteur avait lancé une voir la vidéo campagne virale avec un chasseur et un ours. Ca se passait sur YouTube et c'était une vidéo interactive : les internautes pouvaient imaginer la fin d'une histoire en intervenant dans la vidéo.
 Cette année, le chasseur et l'ours sont de retour avec la "voir la vidéo TippExperience 2". Et cette fois ci, il s'agit de réécrire l'histoire avec un grand H. Le pitch est simple : les deux amis fêtent l’anniversaire de leur rencontre, quand une météorite surgit dans le ciel... Pour échapper à la fin du monde, une seule solution : utiliser le ruban correcteur pour effacer l’année 2012, la remplacer par une autre et voyager dans le temps.


Par exemple, si vous choisissez, au hasard, l'année 1972, le chasseur et l'ours se retrouvent sur une piste de danse et se lancent dans un concours de disco.
Il y a une quarantaine de saynètes : de la Préhistoire au futur, en passant par la Renaissance, le Moyen-âge, la deuxième guerre mondiale, la chute du mur de Berlin ou la conquête spatiale... C'est très drôle, on adore. Et on vous laisse découvrir les petits bonus interactifs cachés.
par: franceinfo.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger