13.4.12

Les arts se déchaînent pour Le grand bazar

Le graffeur Benjamin Duquenne.

Le grand bazar, nouvelle édition a une fois encore tenu toutes ses promesses avec des artistes de qualité offrant des prestations haut de gamme.


Pour la troisième année consécutive, les amateurs d'arts en tous genres, peinture, sculpture, paroliers et musiciens avaient répondu en très grand nombre à l'invitation d'un groupe de bénévoles que les aléas professionnels ont quelque peu éloigné de leur bonne ville du Nouvion, ils sont lillois, parisiens, anglais et continuent à se dévouer pour leur région, à un point tel que partis de trois protagonistes : Laurent Huens, Vincent Thurotte, Anthony Willemain, ils sont désormais plus d'une dizaine parmi lesquels un chargé de communication Alex Marcuzzi et Tino dont l'expérience a largement dépassé les limites régionales, pour n'en citer que quelques-unes.

La salle polyvalente transformée en salle de concert avec un matériel de professionnel venu de la célèbre gare saint Sauveur de Lille où Laurent est animateur et organisateur de concerts, avec des artistes qui ont offert leurs talents, une dizaine de concerts sur tout le week end, il y en eut pour tous et les amateurs ont été conquis.
Le décor aussi fut fabuleux, les artistes ont travaillé sur place et en direct toute la journée et la soirée de vendredi, pour qu'après l'inauguration officielle et les concerts donnés au But, le grand bazar brille de tous ses éclats.
Matthieu Coppin, professeur d'arts plastiques à Sarcelles (95) originaire de Lille était Invité par des amis nouvionnais son passage n'a laissé personne insensible à la beauté et la grandeur de son œuvre. Il est d'abord inspiré par ce qu'il voit : « je n'ai aucune prétention, aucune revendication, je saisi un instant, sort mon carnet… je n'ai rien à dire à part dessiner, faire de la couleur, je vais tourner avec deux ou trois motifs pour varier ». David Gastout amasse des vis, engrenages, pièces de vélo toutes sortes de matériaux recyclés qui deviennent des lampadaires, des agencements très surprenants qui s'inscrivent dans la beauté de l'art contemporain. Chez lui, pas de compression à la César c'est de l'art à l'état pur, des lignes parfaitement harmonisées, des formes directes. Benjamin Duquenne : graffeur depuis l'âge de quinze ans, a été choisi pour concevoir les décors du Grand bazar et samedi, il est attaqué à la réalisation d'un superbe tableau visible sur le parking de la base de loisirs. Un scarabé Rhinocéros accroché au sol, dans une roselière, les formes et les couleurs sont saisissantes de réalisme, d'une grande beauté. « je m'adapte à tout mon but est de communiquer et de faire avancer mes messages. » Bombes pinceaux et pots de peinture en main, il s'attache encore à valoriser et protéger l'environnement.
Le festival 2012 a été un énorme succès et déjà pour Pâques 2013, le programme est en préparation, il est clair que ce type de manifestation aux multiples facettes ne se prépare pas à la sauvette.

par: aisnenouvelle.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger