5.4.12

Passions croisées pour le verre de Schneider

Souvenez-vous, il y a quelques mois encore, le musée de la Faïence de Sarreguemines vous proposait un plongeon dans l’Art Déco à travers des céramiques de manufactures de notre région. Depuis le début du mois de mars et jusqu’au 28 mai, il vous est possible de découvrir ‘’Schneider, les maîtres du verre’’
 : une exposition qui s’aligne dans la continuité de la précédente puisqu’on reste dans la même période, celles des années folles. Seul changement, qui n’est pas des moindres : la céramique laisse place au verre … Vases, luminaires, bibelots … Ce sont plus de 300 pièces en tout genre qui rayonnent au dernier étage du musée de la Faïence. Tous les objets, en verre, sont signés ‘’Schneider’’. Derrière ses 300 merveilles, se cachent Laurence et Jean-Pierre Serre ainsi que Barlach Heuer. Tous 3, amis depuis une dizaine d’années, sont antiquaires et partagent une passion dévorante pour les arts du feu, le verre, notamment celui de Schneider : cet artiste libre, non conformiste, créateur de l’art nouveau. Admirateurs du maître verrier, c’est ensemble que les collectionneurs se sont lancés le défi de monter une telle exposition. Voulant partager leur ‘’folie du verre’’, ils ont rassemblé les plus beaux joyaux de leurs collections privées.

Charles Schneider est lorrain. Après avoir effectué son apprentissage à Nancy chez Daum, c’est en 1913 qu’il monte avec son frère sa propre entreprise à Epinay-sur-Seine. La verrerie d’art des Schneider devient une référence dans les années 20 : vente des productions à travers toute l’Europe, emploi de 500 employés … Toutefois, l’entreprise est obligée de cesser ses activités en 1938. Même si pour beaucoup aujourd’hui, les Schneider restent inconnus, la famille aura toutefois tapé dans l’œil des 3 collectionneurs à l’initiative de l’exposition. Ils affichent une fascination pour le style particulier de Charles S : créativité, innovation, couleurs nouvelles, vives, contrastées, brillantes, formes et motifs variés …
Outre cette exposition, les 3 collectionneurs-passionnés ont également voulu publier un livre-catalogue. ‘’Schneider, les enfants d’une œuvre’’, c’est 200 pages où les auteurs racontent leur histoire, leur passion et retracent le parcours des Schneider. Aussi et surtout, dans ce catalogue, est référencée l’intégralité des pièces de l’exposition. A ce projet s’est joint Thomas Heuer, photographe mais aussi musicien, qui n’est autre que le fils de l’un des collectionneurs. Il a photographié l’ensemble de l’exposition, pièce par pièce. Comme par évidence pour le photographe, la majorité des clichés a été capturé dans la nature, de quoi ajouter un supplément d’âme aux objets. La nature et les verreries sont en parfaite harmonie. Il est possible de découvrir le travail précis et remarquable de l’artiste : 14 des photographies sont en effet exposées au musée.
L’exposition est visible jusqu’au 28 mai 2012. Notez que le jeudi 10 mai, il vous sera possible de découvrir l’exposition durant votre pause déjeuner, un sandwich à la main. Croq’ Expo, c’est une nouveauté au musée !
 Par:Behr Charles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger