3.4.12

Pays-Bas: L’art des extrêmes d'Iris van Herpen

Avec Iris van Herpen, il ne faut jamais s’attendre à du lisse, du comme il faut, du portable passe-partout - elle n’a pas les mêmes règles que le commun des mortels.


Diplômée de l’ArtEZ Hogeschool voor de kunsten à Arnhem, stagiaire chez Alexander McQueen et installée à son nom depuis 2007, elle manie avec insolence l’artisanat et l’innovation, la beauté et les extrêmes. Ses robes - mais sont-ce des robes ? -, poussent en 3 D, mixent les savoir-faire d’antan et les technologies de demain, tissent le poil, le cheveu, le plexi, l’imagerie digitale et la représentation du corps humain, le sien souvent.
Quant à ses chaussures, - mais sont-ce des chaussures ? -, elles ont parfois l’air de sortir leurs griffes. La jeune créatrice, qui n’a pas encore la trentaine ni cinq ans de métier, fait déjà l’objet d’une expo au très sérieux Groninger Museum, aux côtés d’Azzedine Alaïa. La plus belle preuve que la frontière entre la mode et l’art est parfois ténue.
A.-F.M. 
 Iris van Herpen, au Groninger Museum, 1, Museumeiland, 9711 ME Groningen www.groningermuseum.nl Jusqu’au 23 septembre prochain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger