5.4.12

Polymanga s’ouvre à la culture pop

le dessinateur Morgil (extrait de planche ci-dessus), venant de la région lyonnaise, sera présent.
Samedi s'ouvre à Lausanne le festival Polymanga, le plus grand rendez-vous de la culture populaire japonaise de Suisse. Au menu jusqu'à lundi: bande-dessinées, jeux vidéos, webséries et concerts.

Le festival Polymanga s’ouvre samedi à Lausanne. Jusqu’à lundi, plus de 15’000 personnes sont attendues au Palais de Beaulieu pour ce rendez-vous des amateurs de mangas, jeux vidéo et culture japonaise. Depuis quelques années, le festival s’ouvre à la culture pop.
La manifestation ne boude pas le manga, ces bandes dessinées d’origine japonaise qui se lisent à l’envers. Mais elle s’intéresse aussi à l’animation, aux jeux vidéo et aux webseries (de petites fictions conçues pour internet). Elle propose aussi des concours de breakdance et de peinture live ainsi que plusieurs concerts.
David Heim, directeur et fondateur de Polymanga, promet la participation d’une soixantaine de dessinateurs et d’illustrateurs. Parmi eux, des personnalités comme Masashi Terajima, auteur du récent Undead, un manga d’humour et de zombies, ou Chiaki Miyamoto.
Mixité culturelle
Ces mangakas - dessinateurs de mangas - illustrent la mixité culturelle que Polymanga pratique désormais, explique David Heim. «Terajima est édité au Japon mais il est très influencé par la culture pop européenne. Miyamoto a fait ses études d’art à Lyon».
Le festival met cette année à l’honneur les webseries, avec, notamment, la présence du Français Bob Lennon, un spécialiste des jeux vidéo indépendants. Les concerts seront à voir et à entendre, avec notamment le retour des Japonais de «Blood», groupe de visual kei, des rockers qui mettent en avant l’esthétique visuelle.
Jeux vidéo
Venu d’Espagne, le pianiste Gori Fater reprendra les plus célèbres thèmes des jeux vidéo. Les fabricants et les éditeurs présenteront leurs nouveaux projets. Avec plus de 1000 m2, la surface dévolue aux jeux vidéo est en augmentation sur le site de Beaulieu.
Le festival jettera un coup de projecteur sur le jeu vidéo en Suisse, un secteur méconnu qui fourmille de trouvailles et de développeurs de talent, relève Polymanga. Sans oublier, bien sûr, l’incontournable «Cosplay», défilé de personnes costumées.
Un bus de Paris
La manifestation s’adresse aux familles, mais conserve un noyau de fans plus pointus. Certains feront le déplacement depuis Paris. Ce week-end, un bus, le «Polybus», amènera un groupe de fans parisiens. Le forfait comprend des nuits à l’auberge de jeunesse de Lausanne et les trajets quotidiens jusqu’au Palais de Beaulieu. (ats/Newsnet)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger