22.4.12

Quart d'heure de célébrité pour l'artiste peintre Lionel Ringot

L'artiste peintre dessinateur et illustrateur Lionel Ringot définit son style « entre les hyperréalistes et le Pop Art ».
Il y a quelques semaines,il avait invité des personnalités telles qu'Anthony Hopkins, Mickaël Jackson ou encore Dexter à l'autre estaminet à Lens. Les portraits étaient si ressemblants qu'ils en devenaient saisissants. Lionel Ringot, dessinateur artiste peintre a décidé de se consacrer à l'artqui occupe ses nuits.

« Il m'a appris sans m'apprendre », commence Lionel, la trentaine juste passée. Son père était artiste peintre amateur. Le jeune homme l'a observé inlassablement. Aujourd'hui son père parti, il a décidé de plaquer l'enseignement pour vivre au jour le jour en artiste indépendant.

Si son premier portrait réalisé à 13 ans avait les traits de Mickaël Jackson, d'autres personnalités continuent d'inspirer le jeune homme. Star system, société de consommation, le Pop art influence son travail. « C'est au gré des films, de l'actualité que je choisis mes personnages. J'attends le déclic. Souvent, ils dégagent une force ou une intensité qui m'impressionne et que j'ai envie de traduire dans un tableau. », explique t-il. La nuit lui est propice, « question de lumière et d'ambiance. C'est plus calme, reposant, je suis plus concentré. » Crayon, sanguine, pastel, peinture, aucune technique ou presque ne semble lui résister. Et quand une texture s'avère insaisissable, il innove et improvise, « je cherche une solution pour obtenir le rendu, que ce soit avec un cutter, un sac plastique ou n'importe quel outil. »
Peur du vide

Ses portraits se confondent avec des clichés en noir et blanc. L'artiste au sens de l'observation développé, avoue une obsession du détail au point d'étudier les oeuvres originales à la loupe ou au zoom d'ordinateur. Les portraits y gagnent en réalisme et en humanité. « J'ai un peu peur du vide et des blancs si bien qu'un front, je vais le traiter avec autant de détails qu'un oeil », commente celui dont le book recèle aussi d'étranges compositions anatomiques. « À la fac d'arts plastiques à Valenciennes, j'avais une commande d'une dame qui voulait lancer une encyclopédie anatomique sur Internet. Son projet a échoué mais je me suis découvert un goût pour ces compositions ! » Reproduisant des tableaux de maîtres, Lionel envisage un jour de peindre l'une des personnalités les plus intemporelles : Mona Lisa. Un véritable défi car Lionel devra apprendre à maîtriser le sfumato, cette superposition de couches de peinture qui rend flous les détails et les lignes de la demoiselle. •
PAR MARIE LAGEDAMON

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger