5.4.12

Street art, ces oeuvres éphémères


Terminé le temps de la clandestinité. Le street art s’affiche dans de beaux livres. Ses graffeurs sont devenus des artistes, leurs tags, throw-up et pièces des oeuvres d’art. Ephémères bien sûr. Sélection de bouquins indispensables.

- La 3D débarque dans le graff dans les années 80 avec le maître de la peinture urbaine Kurt Wenner. Des créations qui transforment les lieux et nous projettent dans des paysages que l’on penserait presque animés, voilà toute la magie du 3D in the street. On s’y perd, on s’y enfonce. L’ouvrage nous montre les plus belles réalisations et nous présente les ténors dans la discipline. 3D Street Art L’art de rue en trois dimensions. Cyel Editions
- Le livre pour tout connaître du street art. La bible qu’il faut avoir lu pour épater les amis. Des tonnes de photos, beaucoup de textes pour retracer le parcours de cet art de rue et connaître ses principaux grands acteurs. On citera Banksy, Blek le Rat, Invader, Miss Van, Faile ou encore Shepard Fairey. Street art et graffiti propose une étude détaillée consacrée à l’histoire d’un art qui modifie la physionomie des villes. Clandestin, anonyme et éphémère, le graffiti n’avait pas pour vocation à devenir chef-d’oeuvre, loupé. Street art et graffiti Anna Waclawek Thames & Hudson, l’univers de l’art
- On reconnaît certaines pièces croisées dans les rues parisiennes ou frappantes de ressemblance. Pour ceux qui veulent s’en mettre plein la vue, ce livre est le vôtre. Un catalogue de photos pleines pages qui compilent les oeuvres de quelques graffeurs parmi lesquels notre Jace. Quelques pages lui sont consacrées où nous retrouvons les fameux gouzou distillés un peu partout. Une vedette locale qui n’a rien à envier aux autres créatures, celles de Chanoir, Savage Girl ou Kefli. Un beau livre à s’offrir ou offrir. Street Art Louis Bou Maomao Publications
- Exercices pratiques. Graffeur en herbe, nous avons déniché le petit book qu’il vous faut. C’est quoi ? Un livre graffiti qui propose plus de 15 mètres de wagons à graffer. Il suffit de le déplier pour découvrir des wagons blancs comme neige, qui n’attendent que vous et votre talent. Le petit plus : le dépliant inclut une petite histoire du graffiti de New York à Paris. Mon Book Graffiti Thomas H. Green, Editions Contre-dires
[Texte : Florence Merlen]
Petite histoire du street art
Tout a commencé par une « graffiti-signature » à la bombe aérosol dans la ville de Philadelphie en 1960. Juste un nom, en grandes lettres, plaqué sur un mur. Voilà le premier tag. Un tag qui donna des idées à plusieurs générations de jeunes urbains. Dès 1970, New York devient le terrain de jeux préféré des tagueurs avec une cible privilégiée : le métro et ses wagons. Des rames entières ont été relookées, le soir de préférence, dans la clandestinité. La chasse aux tagueurs n’a pas mis fin à la naissance du mouvement. Les enragés se sont multipliés à travers le monde. Le tag a alors évolué pour devenir le throw-up, soit un tag vingt fois plus grand aux lettres arrondies et colorées, avec ombres et remplissages. Le graffeur s’est vite retrouvé sur le devant de la scène avec une oeuvre qui éclate, biffant le paysage urbain. Si tag et throw-up n’ont pas eu très bonne réputation, les pièces, ces créations semblables à des peintures murales, ont, elles, impressionné. Technique et qualité d’exécution sont les mamelles d’une pièce réussie. Depuis les années 90, l’art de rue est entré dans les moeurs. Un phénomène qui est aujourd’hui étudié en Université


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger