10.4.12

Variations autour d'un thème avec l'École d'art et les écoles de danse

«Du Noir au blanc», par quatre élèves de l'École supérieure d'art. À découvrir avant le spectacle GK3
 ON EN PARLELA TROUPE DU CHORÉGRAPHE HERVÉ

Ce mercredi et mardi prochain, les Scènes mitoyennes ont programmé deux spectacles de danse de la compagnie nantaise NGC 25. Son directeur artistique et chorégraphe, Hervé Maigret, a passé plusieurs jours à Cambrai, où il a travaillé avec des élèves de l'École supérieure d'art (ÉSAC) et d'écoles de danse locales. C'est que l'artiste, en préambule et en conclusion à sa prestation de mercredi au théâtre de Cambrai, a prévu toute une série de surprises...



Le spectacle « central », prévu à 20 heures, est Génération kadors 3, une déclinaison du thème de la masculinité dans le reflet de six hommes, de trois générations, réunis autour d'un juke-box pour passer en revue leurs morceaux fétiches. Autant de prétextes au jeu et à la provocation... Auparavant, les étudiants de l'ÉSAC présenteront plusieurs performances de leur cru, conçues avec l'aide de l'artiste. « Les étudiants se sont réappropriés le hall du théâtre d'une manière inhabituelle... Et quand les spectateurs arriveront au théâtre, au même titre que dans un musée où sont proposées des oeuvres, il y aura des saynètes, autonomes, qu'ils pourront regarder... ou ne pas regarder ».


Onze élèves de 2e à 4e années de l'ÉSAC, tous volontaires, ont joué le jeu. A l'occasion de ce workshop (« atelier de travail »), le chorégraphe leur a proposé de travailler sur « une dérivation des codes entre hommes et femmes ». « La particularité de ces "performances", c'est que les élèves sont à la fois auteurs et interprètes », fait remarquer Magali Desbazeille, professeur de vidéo performance. Pour autant, l'enjeu était surtout « de les faire travailler sur la conception de leur projet. C'est eux qui ont conçu leur dispositif. L'important n'est pas tant leur prestation de danseur ou de comédien (NDLR : au demeurant excellente !) que la mise en place de l'opération, qui implique du "live", de l'image, du son, une coordination d'équipe, etc. ».

La présence, quatre jours durant, d'un professionnel de la carrure d'Hervé Maigret a permis aux élèves d'aller plus loin qu'à l'accoutumée. « Avec lui, ils ont fait tout ce qu'on ne fait pas habituellement : répétitions de danse, entraînement physique chaque matin... ».

Les étudiants ont d'abord découvert l'univers de l'artiste. Puis, seul ou par groupes de trois ou quatre, ils ont monté leurs saynètes à partir de la thématique proposée. « "GK3" est un questionnement sur la frime, le machisme, le défi, l'amitié... Les étudiants se sont réappropriés ce thème avec chacun leur vision du quotidien ». Sont nées de ce travail les performances intitulées Garage, Mon ami tu viens, Du noir au blanc (photo) et Attitude programmée . Quatre prestations d'environ cinq minutes chacune, toutes sans paroles, originales, imagées, amusantes, intelligentes, à voir et à revoir sans lassitude... d'autant qu'il est possible d'en profiter gratuitement, même sans poursuivre la soirée. Ce qui serait, évidemment bien dommage.
BRUNO DEMEULENAERE

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger