13.4.12

Wool: le roi de l'art abstrait américain au Musée d' Art Moderne de Paris

Affiche exposition Christopher Wool et reflets d' arbres.© Photo Thierry Hay

Depuis plus de 30 ans Christopher Wool s' interroge sur la façon de faire de la peinture abstraite et il en explore tous les territoires. Figure majeure de la scène artistique internationale Christopher Wool est un des peintres contemporains américains les plus influents. Le Musée d' Art Moderne de la Ville de Paris l'expose jusque au 19 Aout 2012.

Après avoir vu les peintres abstraits peu ou pas connus au salon" Réalités Nouvelles", je me suis dit que rendre une petite visite à une figure majeure de l’ art abstrait américain  serait intéressant. Je descends l’escalier intérieur du musée d’ Art Moderne de la Ville de Paris et me retrouve face aux œuvres de Wool. Je dois d’ abord vous dire que les petites photos que vous voyez pour accompagner cet article sont en fait des créations de très grand format, ce qui change tout. Et c’est vrai que un bon tableau est un tableau qui s’empare de votre regard sans que l’on sache exactement pourquoi. Il y a dans les travaux de Christopher Wool  comme une évidence, une sobriété assumée, une composition forte, un refus de l’effet, un équilibre dans le déséquilibre qui font toute la différence…Il réussit à mélanger minimalisme et expressionisme, ce qui est un vrai tour de force. En regardant les œuvres de Christopher Wool, j’ai l’impression surprenante de voir parfois flou car il joue avec la notion d’éffacement et avec la sensation d’ empreinte. Ce sont des bouts d écriture qui se perdent dans un balencement de tâches noires ou colorées. Un nouveau langage en construction? Mais le peintre tient à préciser: "Il est plus facile de définir les choses par ce qu'elles ne sont pas que par ce qu'elles sont". Cet effacement qu' il réalise parfois avec un chiffon imbibé de solvant, installe une distance voulue entre celui qui regarde et le tableau. Certains diront, j’en suis certain, que ce sont des gribouillis et qu’ils en feraient bien autant. Et bien qu’ils essayent …Picasso le disait déjà à son époque, la simplicité est ce qu’il y a de plus dure à rendre. Une peinture exposée se résume à un trait orange qui tourne sur lui même. C'est très simple mais l' idée de la chute est tout même là et l'observateur la ressent.
Christopher Wool: Sans titre. 2000. Peinture à l'émail sur toile de lin. 274,3cm x 182,8. © Courtesy de l'artiste et de la galerie Luhring Augustine, New York.
 Le travail de Wool compte trois périodes importantes: les années 1990 où il s’inspire de l’art urbain et réalise des motifs gestuels abstraits. 
Christopher Wool: Sans titre 2001. Encre pour sérigraphie sur toile de lin. 228,6cm x 152,4. © Courtesy de l'artiste et de la galerie Luhring Augustine, New York.
 Mais dans les années 2000: changement de méthode, les lignes noires peintes à la bombe ou les images sérigraphiées sur toile sont de plus en plus difficile à percevoir et de plus en plus complexe. 
Christopher Wool: Sans titre. 2010. Encre pour sérigraphie et peinture à l'émail sur papier. 182,8cm x 140,3. © Courtesy de l'artiste et de la galerie Luhring Augustine, New York.
Christopher Wool: Sans titre. 2000. Encre pour sérigraphie sur toile de lin. 198,1cm x 152,4. © Courtesy de l'artiste et de la galerie Luhring Augustine, New York.
 Dans une autre  oeuvre datée de 2010 les traits noirs se multiplient comme si ils cherchaient à s' échapper en tous sens alors qu' au premier plan on voit une tâche blanche qui forme une sorte de balencier et suggère un mouvement circulaire. 
Christopher Wool: Sans titre. 2010. Encre pour sérigraphie et peinture à l' émail sur papier. 182,8cm x 140,3. © Courtesy de l'artiste et de la galerie Luhring Augustine, New York.
  Et dans cette autre travail, la tâche blanche semble dévorer le tableau alors que les traits noirs ont gagné en épaisseur derrière, comme si ils voulaient s'affirmer dans une ultime tentative.  
Christopher Wool: Sans titre 2010. Encre pour sérigraphie et peinture à l'émail sur toile de lin. 320cm x 243,8. © Courtesy de l'artiste et de la galerie Luhring Augustine, New York
Aujourd’hui, l’artiste mélange encore plus les techniques de la sérigraphie et de la peinture pour affirmer une liberté toujours plus grande. Cette peinture ressemble à un blason des temps moderne avec deux tons: marron et noir. Elle présente également une fausse symétrie qui vient perturber le regard 
Christopher Wool: Sans titre.2011. Encre pour sérigraphie sur toile de lin. 304,8cm x 243,8 © Courtesy de l'artiste et de la galerie Luhring Augustine, New York.
  En plissant un peu les yeux j'ai vu une tête de profil, mais cela Wool ne l'a pas voulu. Mais l'art abstrait renvoit toujours à nous même et fait travailler l'imagination. Qu'il utilise le spray, l' encre pour sérigraphie ou la reproduction numérique, Christopher Wool remplit parfaitement ce rôle. L'artiste est né à Chicago en 1955 et cette présentation de 31 oeuvres peintes entre 2000 et aujourdhui est la première exposition à Paris de Christopher Wool. J'ai aimé cette exposition car ces tableaux abstraits sont des évidences où la vie circule, d'autant que l' artiste ne cache pas ses repentirs. En 2013 le musée Guggenheim de New York organisera un importante rétrospective Christopher Wool.
http://www.mam.paris.fr/
http://wool735.com/

Musée d' Art Moderne de la Ville de Paris: 11 avenue du Président Wilson. 75116 Paris.
Du mardi au dimanche de 10h à 18h et nocturne le jeudi jusqu'à 22h.
Entée: 6 euros.
par: francetv.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger