25.9.12

Festival de l'art du madih de Fès : La relève à l'honneur

Le Festival de l'art du madih et samaâ de Fès a clôturé, samedi soir, sa quinzième édition avec un hommage particulier rendu à la jeune génération des maîtres du Samaâ, porteuse du flambeau d'un art profondément enraciné dans la culture marocaine.
 Placée sous le signe "le festival de Fès au service des jeunes du madih et du samaâ", la dernière soirée a ainsi mis au devant de la scène la jeune et prometteuse troupe r'batie +Al Imtae+, qui s'est brillamment distinguée lors du récent concours du madih et samaâ, organisé par le conseil municipal de la ville.
Conduite par le jeune maître Soufiane Guedira, la troupe a apporté de nouveaux rythmes, mais surtout cette touche de fraîcheur, à même d'inciter les jeunes générations à y prendre goût. Le public, manifestement ravi, a longuement applaudi les prestations merveilleuses et le talent de la troupe.
Après avoir réussi à véhiculer son message principal, portant sur la préservation et la perpétuation de cet art authentique, le festival a choisi également pour cette soirée une troupe, cette fois-ci bien connue au niveau national : Safouat Al Mouhibine du maître Ali Rebbahi.
La troupe, qui n'a cessé d'enchaîner les belles et brillantes prestations, a offert au public un menu de grands classiques du samaâ et du madih, magistralement interprétés par une belle poignée de musiciens et chanteurs-madihines de premier rang.
Aux côtés des soirées au somptueux complexe Al-Houria, le festival a programmé des veillées de +Dikr+ ainsi que des chants religieux soufis, qui se déroulent dans nombre de zaouïas, connues pour leur rôle important dans la diffusion et l'épanouissement du soufisme et du madih.
Un colloque sur le thème "la musique dans l'art du madih et samaâ entre les anciennes études et méthodes scientifiques modernes" a été organisé en marge de cette manifestation qui coïncide avec les festivités du Moussem de Moulay Driss Al Azhar, fondateur de la ville de Fès.
Organisé par le Conseil de la ville de Fès dans le cadre de ses activités culturelles, le festival du madih et samaa a pour objectif principal de préserver et de promouvoir ces arts, qui font partie intégrante du patrimoine religieux et culturel marocain.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger