25.9.12

La BD fait son entrée dans une prestigieuse collection d'art

A ceux qui en douteraient encore, un somptueux ouvrage le confirme: oui, la bande dessinée est un art et Corto Maltese, Tintin ou Superman font dignement leur entrée dans une prestigieuse collection des éditions Citadelles et Mazenod dévolue aux grandes civilisations du monde.

Intitulée "L'art de la bande dessinée" et réalisée sous la direction de Pascal Ory, professeur d'histoire contemporaine à l'université Paris I-Panthéon-Sorbonne, Laurent Martin, chargé de recherche au Centre d'histoire de Sciences Po et Sylvain Venayre, maître de conférences à Paris I, cette somme de près de 600 pages s'inscrit dans la collection "L'Art et les grandes civilisations".
Jean-Pierre Mercier, conseiller scientifique à la Cité internationale de la BD d'Angoulême, a notamment collaboré à l'ouvrage.
Les styles, les techniques et l'inventivité de près de 500 dessinateurs et scénaristes y sont analysés au travers plus de 550 reproductions de planches originales ou d'imprimés.
Sans précédent par son ampleur, ce volume constitue une référence pour les passionnés comme pour le grand public et marque un pas de plus vers la reconnaissance du "9e Art", expression apparue en 1964 et empruntée à l'historien du cinéma Claude Beylie.
Des fondateurs (Töpffer, Outcault, McCay, Saint-Ogan) aux auteurs contemporains (Spiegelman, Ware, Mattotti, Bilal, De Crécy, Satrapi...), des séries cultes (Tintin, Astérix, Blueberry, Les Cités obscures, XIII) au roman graphique, en passant par le comics et le manga, l'approche socio-historique et internationale de l'ouvrage permet de mieux comprendre le phénomène culturel qu'est la BD.
Après avoir été reléguée au rang mineur d'illustré pour enfants et ados, la reconnaissance artistique de la BD est indéniable aujourd'hui avec un marché des planches originales en plein essor et une envolée des prix lors des ventes aux enchères, la multiplication des manifestations la célébrant, tel le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, qui fêtera ses 40 ans du 31 janvier au 3 février 2013, la vitalité des musées et fondations...
A partir des les années 1960, la BD s'était ouverte au public adulte avec Pilote ou Hara-Kiri et a gagné au fil des années sa légitimité, bien au-delà des cercles de bédéphiles.
Et s'il n'y a pas de Nobel de la BD, le prestigieux prix Pulitzer a été attribué en 1992 à Art Spiegelman pour sa bande dessinée "Maus" ou encore l'American Book Award à Joe Sacco pour "Palestine", en 1996.
("L'art de la bande dessinée" - sous la direction de Pascal Ory, Laurent Martin, Sylvain Venayre - Citadelles & Mazenod. Collection "L'Art et les grandes civilisations" - 592 p. - 550 ill. couleur - 205 euros)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger