25.9.12

L’horlogerie dans l’art du temps

Credit Photo - Galerie LUXÈSE

Graffitis, toiles de pastel ou de matériaux naturels… L’art contemporain s’invite autour du poignet pour le plus grand plaisir des collectionneurs en quête d’objet unique.

Inaugurée jeudi dernier au 34 de la rue du Faubourg Saint-Honoré, la galerie Luxèse présentait à la presse un concept de co-création inédit, associant des artistes indépendants à la création d’une montre « Swiss made ».
« L’idée est née en décembre dernier lors d’un dîner », confie Christine Guibert, vice-présidente de la société Luxèse. Un diner au cours duquel cette ancienne communicante fait la connaissance d’Anouk Van de Velde, ex-directrice de la manufacture suisse Hebe Watch. « Nous nous sommes revus dès le lendemain pour discuter plus en détails de ce projet », ajoute-t-elle le regard pétillant.


Passionnées d’art contemporain et d’horlogerie, les deux femmes ont muri leur projet durant plusieurs mois, combinant leur savoir-faire respectif. Trois artistes ont accepté de relever le défi : exprimer leur art à la fois sur une toile et sur un cadran de 34 mm de diamètre, constituant ainsi une première collection capsule de onze pièces. Parmi eux, le graffeur Nebay, connu notamment pour ses tags « à la Pollock » sur les trottoirs parisiens et adepte du « dripping » (jets de peinture au sol) a dû troquer sa bombe contre une seringue pour transposer son art au format réduit d’un cadran horloger. « Ce projet était un véritable challenge pour moi qui ait l’habitude de travailler sur de grandes surfaces. J’ai dû adapter mes techniques, en remplaçant la bombe par une seringue et en fluidifiant ma peinture », avoue-t-il tout en précisant que l’expérience était amusante.

Montés sur un bracelet personnalisé en cuir d’autruche ou d’alligator, de grenouille ou d’éléphant, ces garde-temps à deux aiguilles accueillent un mouvement mécanique à remontage manuel ETA 6498. « Nous voulions proposer une montre fiable avec un mouvement horloger qui a déjà fait ses preuves », raconte Mme Guibert ajoutant que dans l’avenir « un mouvement inédit fera son apparition dans la collection »...

Composé d’un boitier en acier poli de 44 mm, chaque modèle arbore au verso, une plaque en titane gravée de la signature de l’artiste. Disponibles en duo (montre/tableau) ou en solo, ces créations sont à découvrir sur les 140 m² de la galerie, articulée autour de trois niveaux. Avis aux collectionneurs...

Galerie LUXÈSE
- 34 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris
- Tél : 01 42 65 51 15


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger