25.11.12

L'art contemporain prêt pour un détour à la maison

Karinne Sacrez-Bouchard, responsable de l'Artothèque à la médiathèque François-Mitterrand.
En prêtant gratuitement ses œuvres sur simple adhésion à la médiathèque, l’Artothèque de Poitiers met l’art à la portée de tous les salons. Explications.


Une large bouche rouge sur fond blanc. « Rouge baiser », œuvre grand format signée de l'artiste Peter Stämpfli, ne peut pas laisser indifférent. Sous verre et sobrement encadrée de bois clair – comme les 560 autres œuvres de l'Artothèque de Poitiers – cette sérigraphie peut rejoindre votre salon pour deux mois dès les prochains jours. A condition bien sûr qu'elle ne soit pas déjà empruntée et que vous soyez adhérent à la médiathèque François-Mitterrand.
« Sur l'ensemble de nos œuvres, seules 103 sont ici pour le moment », constatait dernièrement (avec grande satisfaction) la responsable de la collection poitevine constituée de gravures, de sérigraphies et de photographies. Née sous forme associative en 1980, devenue municipale en 1993, l'Artothèque a franchi un pas décisif en 2009 pour trouver son public. Illustration d'une volonté municipale de rapprocher usagers et art contemporain, « le prêt est devenu gratuit », se réjouit rétrospectivement Karinne Sacrez-Bouchard. Depuis que l'on peut emprunter une œuvre contemporaine au même titre qu'un livre ou qu'un CD, le volume des prêts s'est tout simplement envolé : « On est passé de 76 prêts en 2008 à 2.750 en 2011 ! » Comme un bonheur n'arrive jamais seul, l'Artothèque a quitté son petit couloir situé à l'entrée, côté rue des Vieilles-Boucheries, pour intégrer un large espace de 50 m2 à l'étage. Expositions temporaires et animations pédagogiques s'y tiennent régulièrement. On y trouve actuellement le travail de l'artiste-sérigraphe châtelleraudais Gérard Adde qui a compilé dans le coffret intitulé Répétition (édité à 52 exemplaires) onze œuvres créées spécialement par onze artistes choisis par l'auteur.
 Répétition, exposition à l'Artothèque de la médiathèque François-Mitterrand. Jusqu'au 7 janvier 2013.
en chiffres
> 2. C'est le nombre maximum d'œuvres que l'on peut aujourd'hui emprunter simultanément (et gratuitement) pour une période de deux mois à la seule condition d'être adhérent à la médiathèque François-Mitterrand. Tarif de l'adhésion : habitants de Poitiers, 16 €; réduit, 6 €; hors Poitiers, 33 €
> La somme forfaitaire
de 400 € vous sera réclamée en cas de dégradation d'une œuvre. « Cela n'est heureusement encore jamais arrivé », se félicite Karinne Sacrez-Bouchard.
> 2.750.
C'est le nombre de prêt d'œuvres d'art contemporain (gravures, sérigraphies, photographies) réalisés par l'Artothèque pour l'année 2011 (en augmentation en 2012). Alors que le prêt était encore payant avant 2009 (pour une somme d'environ 30 € en échange d'une œuvre), l'Artothèque n'avait pas dépassé en 2008 les… 76 prêts.
> Budget d'acquisition.
La somme annuelle allouée par la ville de Poitiers pour l'acquisition de nouvelles œuvres est de 9.000 €

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre:
1) écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2)Si vous avez un compte, identifiez-vous dans la liste déroulante Commentaire sinon veuillez saisir votre nom ou pseudo
3)Vous pouvez en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4)Cliquer sur Publier enfin.
Le message sera publié après modération voila c'est fait et un gros merci car vos mots m'encouragent à continuer l'aventure de ce blog

blogger